Journée à Gand (2022)

Journée du 27 mai 2022 à Gand

Saviez-vous que les villes de Gand et de Verviers ont un grand point commun dans leur passé respectif ? Et bien il s’agit de l’industrie de la laine, plutôt au Moyen-Âge pour la première et surtout au 19ème siècle pour la seconde !

Saviez-vous qu’à Gand les pierres avec lesquelles on a construit le Château des Comtes au IXe siècle ainsi que les maisons patriciennes provenaient des carrières de Tournai ?

Saviez-vous encore que les représentations modernes d’Adam et Eve présentes dans la ville et faisant référence à deux panneaux du polyptique de l’agneau mystique, ont été fabriquées à Charleroi par l’artiste espagnol Isaac Coral !

Etiez-vous au courant que la ville de Gand avait rouvert certains canaux il y a une dizaine d’années ?

Le 27 mai dernier, nos élèves ont eu des réponses à ces questions ainsi qu’à beaucoup d’autres en se rendant à Gand avec MM. Borsu et Baldewyns.

Étaient concernés par cette excursion les élèves en Agent d’accueil et Tourisme mais aussi ceux d’autres sections ayant cours d’anglais et de néerlandais.

Cette journée a commencé tôt le matin en gare de Verviers. Dès l’arrivée à la gare de Gent-Sint-Pieters (Gand-Saint-Pierre), nos 26 étudiants et leurs professeurs ont été accueillis par M. Maxime WATTEYNE, membre des Gentse Gidsen (guides gantois).

Un peu plus tard au centre-ville, devant le Château des Comtes, ils ont également été pris en charge par une autre guide, Mme Martine De GOOS.

 

Deux visites étaient à l’ordre du jour :

En matinée, les deux chaleureux guides ont conduit nos élèves au travers des rues et ruelles de Gand en montrant ses beautés et particularités architecturales et surtout en racontant en anglais son histoire par des anecdotes sur les succès et déboires de la cité au Moyen-Age, à la Renaissance et lors de la Révolution Industrielle. Gand fut souvent sous la tyrannie des ducs de Bourgogne (Philippe le Bon et Charles le Téméraire), l’influence des Rois de France (François Ier), l’autorité des Empereurs germaniques (Charles Quint) ou faisant partie du Royaume uni des Pays-Bas appelés alors en français Royaume des Belgiques (Guillaume Ierd’Orange-Nassau).

L’après-midi nos élèves ont eu le privilège de suivre le parcours menant à l’agneau mystique, chef d’œuvre des Primitifs Flamands (Hubert et Jan van Eyck, de 1420 à 1432).

Commençant dans la crypte de la Cathédrale Saint-Bavon et se terminant au second étage devant l’oeuvre, ce parcours se faisait avec l’apport d’un masque numérique et sur le chemin, nos élèves pouvaient voir apparaître en trois dimensions tantôt un personnage, tantôt une

maquette racontant et décrivant la construction de la cathédrale et le développement du polyptyque de l’agneau mystique qui fut, il y a près de 600 ans, à l’initiative d’un certain Joost Vijdt, riche dévôt de la paroisse.

Certains élèves ont ensuite souhaité parcourir les différents canaux sur une barque où ils ont bénéficié des commentaires un peu goguenards du pilote en néerlandais et en français.

Et avant de reprendre le tram qui allait les emmener à la gare pour le trajet du retour, le groupe des Verviétois s’est installé à une terrasse devant le Château des Comtes pour se désaltérer et évoquer la journée.

Tony Baldewyns

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.